0 22 Feb 2018

« Le luxe, c’est la réalisation d’un rêve » Alain Némarq, Président de Mauboussin en conférence à Montpellier Business School

jeudi 21 septembre 2017 14:42:05 Europe/Paris

« Le luxe, c’est la réalisation d’un rêve » Alain Némarq, Président de Mauboussin en conférence à Montpellier Business School
04-04-2016
« Le luxe, c’est la réalisation d’un rêve » Alain Némarq, Président de Mauboussin en conférence à Montpellier Business School

 Un amphithéâtre au complet était réuni, ce 1er avril, pour accueillir Monsieur Alain Némarq, Président de Mauboussin, dans le cadre d’une conférence plénière. L’objectif : partager sa vision du luxe chez Mauboussin à la lueur de l’ensemble de son parcours professionnel. Un témoignage d’un grand monsieur surnommé « le rebelle de la place Vendôme », et qui a effectué une carrière exemplaire dans ce secteur très prisé par les diplômés des grandes écoles.Diplômé de Sup de Co Rouen, Alain Némarq démarre par le crédo de son parcours « Tout est possible et le chemin de la réussite est fait de plus de rencontres que de compétences ». Illustration : c’est à l’issue de ses études de commerce qu’il rencontre un centralien qui lui ouvre la voie des concours administratifs d’HEC. Il y enseignera pendant six ans tout en effectuant en parallèle, un Doctorat de gestion à l’Université Paris Dauphine. C’est en rencontrant le président de Biggermann qu’il intègre et redresse la maison Balsan. Il innove avec la moquette en 54 couleurs. En 1985 il rencontre Pierre Bergé et cela marque un tournant dans sa carrière. Son entretien de recrutement se résume à quelques heures de conversation surprenante sur Sartre et Camus et d’une phrase qui restera gravée dans sa mémoire… « Je vous fais confiance parce que je ne vous connais pas ! ».« J’ai appris le terrain chez YSL …comme la définition de l’élite et cela m’a permis d’explorer un monde qui n’était pas le mien. J’ai pu expérimenter puis innover avec cette marque comme avec Kenzo sur un tout autre marché. C’est en 2001 que j’ai le plaisir de rencontrer Monsieur Dominique Frémont patron de Mauboussin, qui me confie une mission de conseil stratégique de 15 jours… Mon petit rapport sera sans appel. Conforté à l’époque par l’auditeur KMPG, Dominique Frémont me mets ainsi aux commandes pour restructurer, mais … à mi-temps et en sus de mon job à temps plein. En tant que Directeur général, je redéfinis ainsi un métier. Le bijou devient un accessoire… le luxe la réalisation d’un rêve et je décide de le rendre accessible financièrement aux femmes ! J’y fais évoluer le business model et je change donc la manière de fabriquer le produit tout comme les lieux où ils sont fabriqués. La mission de Mauboussin telle que je la définis à l’époque, devient militante. Dominique Frémont à l’idée de me demander de mettre les prix sur les pubs. C’est géniallissime ! On traite désormais le luxe avec les armes et les outils de communication de la grande consommation. J’ai mis 15 ans à accepter de quitter la place Vendôme pour la Rue de la Paix. Il a fallu assumer tout ce qui était blasphématoire pour un tel secteur ! »

 

Article Montpellier Business School

Posted in Magazine By

Agence Cheek